Les artisans bouchers, charcutiers, traiteurs de la région d’Aquitaine, vous font part de leurs idées pour inciter l’acte d’achat, mieux se différencier de la concurrence ou encore mieux se faire connaître…

Afin de bien maîtriser le nettoyage et la désinfection, il est indispensable de respecter la méthodologie appelée « TACT« . Le TACT reprend les 4 critères d’efficacité d’une opération de nettoyage-désinfection :
Température de l’eau: elle dépend du type de produit utilisé; l’eau chaude favorise l’action dégraissante; l’eau froide est de rigueur lors de l’étape de désinfection à l’eau de javel.
Action mécanique: c’est l’action apportée par l’utilisation de matéreil (brosse, raclette, lavette…). Aprés avoir mis le produit, pensez à d’abord frotter avant de laisser agir.
Concentration du produit: c’est la dose de produit nécessaire, elle dépend avant tout du type de produit utilisé.
Temps d’action: il est combiné à l’action chimique du produit utilisé; il s’agit avant tout d’augmenter son efficacité en le laissant agir dans un temps défini par la fiche technique du produit.

La pâtisserie Alexandres à Montauban est la première à nous faire partager les coulisses de son laboratoire.

Vous possedez vous aussi un film promotionnel mettant en avant votre savoir faire artisanal ? artisanumerique peut désormais accueillir vos vidéos…
Pour cela, contactez-nous !

réalisé par Benjamin Laporte

Le pôle d’innovation: l’ARDATmv s’est penché sur la question de l’accessibilité des personnes handicapées. En effet, l’accessibilité devient une priorité dans les boutiques, notamment afin d’adapter son commerce à tous les types de handicaps (aussi bien moteur, que visuel, mental, auditif…), mais aussi face au viellissement de la population française. Il faut voir cet aménagement, non comme une contrainte réglementaire, mais plutôt comme un atout pour votre magasin d’être rendu accessible à l’ensemble de ses clients.
 Retrouvez toutes les recommandations dans la lettre de l’ARDTmv en cliquant sur l’image ci-dessous.

Au menu de cette édition 2012 : des produits d’épicerie fine, des produits de la mer et du terroir, des confiseries & chocolats, des salaisons et fromages, des champagnes, vins et spiritueux…
Vous voulez faire découvrir vos produits hors de votre territoire et participer à ce salon, du jeudi 22 au dimanche 25 novembre 2012 à Bruxelles !
L’engagement de participation est à retourner avant le 1er octobre 2012.
Une subvention de 1200€ peut vous être attribuée.

Une aide financière nationale destinée à favoriser l’acquisition de véhicules utilitaires légers (VUL) plus sûrs a été mise en place par l’Assurance maladie Risques professionnels. 

Jusqu’au 15 octobre 2012, les entreprises de moins de 50 salariés peuvent bénéficier d’une aide de 2500 euros pour l’achat ou la location longue durée d’un utilitaire neuf possédant 6 équipements de sécurité requis (ABS, aide au freinage d’urgence, contrôle électronique de la stabilité, airbags passagers, cloison de séparation et points d’arrimage, limiteur de vitesse). 

Cette aide est valable sur l’ensemble des utilitaires disponibles sur le marché. Les entreprises intéressées doivent en faire la demande auprès de leur Caisse régionale.

- Cuire les steaks hachés à plus de + 65°C,
- Séparer la viande crue des aliments prêts à consommer dans le réfrigérateur,
- Laver soigneusement les fruits et légumes avant de les consommer.

Escherichia coli est une bactérie que l’on retrouve dans les aliments suivants: viande de bœuf hachée, crue ou insuffisamment cuite, eau, lait de vache non pasteurisé, fromage au lait cru, yaourt, laitue, légumes crus, jus de fruits non pasteurisé.

Des steaks hachés vendus en barquette au rayon frais sous les marques Jean Rozé, Netto et Top Budget seraient à l’origine d’une intoxication alimentaire de trois enfants.

Le 4 et 11 juin 2012, 12 entreprises du département se sont retrouvées afin de faire le point sur les évolutions règlementaires de leur profession. Elles vont désormais bénéficier d’un suivi individuel qui leur permettra d’obtenir un état des lieux de leur entreprises sur l’état de leur locaux et de leurs pratiques d’hygiène.

BERLTRAN Alexandre, THIBAUT Service Fruits, Albias
BRY Aurélie, Boucherie de Montricoux
CAULET Roxanne, Au chalet à pizzas, Lavilledieu du Temple
DEVULDER Jeoffrey, Go Beurger, Lamagistaire
FLAVIEN Claire,  Chez Mireille, Castelsagrat
FONTAINE Sonia, Le Scandola, Montauban
GHRIB Nadia,  Montauban
 JEGASEELAN Arunasalam, Montauban
NICAISE Magalie, Cazals
PROUET Jocelyne, Saint Sardos
 SCINTU Carlo, Pizza Da Carlo, Aucamville
VALADAS DE FONSECA Jean-Marie, JM VALADAS chef à domicile, à Castelmayran